Mes problèmes de taille et la mode sont-ils incompatibles ? Slide 1
Mes problèmes de taille et la mode sont-ils incompatibles ? Slide 2
Mes problèmes de taille et la mode sont-ils incompatibles ? Slide 3

Dans ce nouvel article, je souhaitais vous parler principalement de mes problèmes de taille pour m’habiller. Je vous fais donc revenir légèrement en arrière avec mon précédent article Quelles sont mes promesses ? où je faisais mention de ce petit “handicap” en relation avec mon style vestimentaire, dont je parlerai beaucoup à présent.

Petit rappel pour celles qui auraient la flegme de lire l’article précédent à ce sujet. Je mesure 1,45m. J’en fais d’ailleurs allusion dans ma dernière vidéo consacrée principalement à ce sujet

Je souhaiterai souligner le fait que principalement la mode mais aussi le style et la déco, sont arrivés assez tardivement dans ma vie, contrairement au maquillage. Pour ne rien vous cacher, il y a seulement 2 ans en fait. Bien que je sois âgée de 32 ans “déjà” ! Un réel goût pour le style vestimentaire ne m’est apparu que vers l’âge de 30 ans. Il n’est jamais trop tard pour avoir du style.

Les 4 facteurs responsables de mon style vestimentaire

Des problèmes de taille irréversibles !!!

1. Mon origine vestimentaire

  • La faute de papa

Quand j’étais petite, mon papa possédait 4 magasins de vêtements. Il avait lui-même monté son affaire avec un de ses amis et se sont associés pour monter une entreprise de 4 magasins. Leur enseigne s’appelait “Dino” et ils étaient situés tous les 4 dans différentes villes de campagne en Bretagne.

Le type de vêtement en question était destinés principalement à une certaine catégorie de personnes. En particulier, les fermiers et les personnes vivant en milieu rural. C’est bon, je vois que vous comprenez à quoi je fais allusion. Attention, je ne dénigre absolument pas cette catégorie de personne puisque j’en ai moi-même fait partie pendant la plus grande partie de ma vie. Je pense qu’il n’y a aucun mal à dire que la différence vestimentaire entre les gens de la campagne et ceux de la ville est extrêmement large.

  • Manque de choix vestimentaire

Je n’avais donc pas vraiment un grand choix vestimentaire, (hormis celui restreint du magasin) puisque j’avais la possibilité de choisir ce que je voulais et tout était “gratuit” ! Dans un certain sens puisque ma mère ne passait jamais en caisse. Il n’en restait pas moins que mon papa achetais ces dits vêtements avec le reste de sa marchandise.

  • Interdite de marques

Dans, ce magasin, il n’y avait pas de marque ‘”connues”. Seulement de petites marques et des vêtements en général de bonne qualité quand même, je dois bien l’avouer. Cependant, pas forcément bien taillé ni à la “mode urbaine”. Ce qui ne me posais pas réellement de problème à l’époque puisque j’ai grandis dans une petite école avec les mêmes personnes de la petite section jusqu’au CM2. Jamais personne ne faisais de remarques sur les autres, on s’aimais tous tel que l’on était. Bien sûr, certains, la plupart d’ailleurs, portait des vêtements ou chaussures de marque.

  • Je n’ai jamais compris pourquoi !

Bien qu’il n’y avait pas de problème financier au sein de ma famille, je n’avais pas le droit aux marques ! Je n’ai jamais réellement compris pourquoi, du moins, je suis encore en période d’analyse à ce sujet. Mais en aucun cas, sans jamais porter de marque je n’ai pu faire l’objet à un moment donné de moqueries, rejet ou autres. Cela ne m’est JAMAIS arrivé. Une vie en école maternelle et primaire dans le milieu urbain aurait sans doute été différente. Au collège, c’était quand même limite bien que toujours sans moqueries.

Nam et ses problèmes de taille

2. Ma toute petite taille

Evidemment quand on mesure 1,45m, il est très difficile de trouver chaussure à son pied (en autres) sans vouloir faire de jeux de mots “je chausse du 35“.

Si vous mesurez -1,60m, vous avez bien conscience de la galère que je peux endurer lors de mes sorties shopping pour trouver mes “perles rares”. Pas “rares” dans le sens où elles seraient exceptionnelles (malheureusement, ce serai trop beau). Dans le sens où je peux trouver quelques pièces qui me plaisent et surtout pile poil à ma taille. Sans qu’elles ne “pendouilles” aux manches, à la taille, et où sais-je … ?! 😂

En ce qui concerne les achats sur internet, je vous ferais un article consacré à ça car il y a trop à dire. Je vais abréger ce paragraphe car je reprendrai tout en détail dans un article uniquement consacré à ces problèmes de taille.

3. Un manque de budget

Lorsque l’on entre dans la vie d’adulte et que l’on gagne soit même sa vie, il y a tellement de choses “obligatoires” à payer au quotidien (factures, loyer, alimentation, essence, assurances, enfants, activité extra-scolaire… Je m’arrête là sinon je vais défaillir. De ce fait, le budget vestimentaire se fait maigre. S’il faut y ajouter un peu de déco, de sorties, de prévisions de vacances… On ne peux plus vraiment faire ce qu’on veut. Pour ma part, pendant, des années, je me suis contentée de ce qu’il me restait de ma vie d’ado et très honnêtement cela ne me posait pas de soucis. Un petit top, de temps en temps, idem pour les jeans, mais sans aller plus loin. N’oubliez pas que j’étais tout de même une adepte du maquillage, j’avais donc au moins le mérite d’avoir le visage attrayant, fort heureusement !

“Genre t’es zappée en pagnio mais tu es toute jolie quand même” ! C’est étrange dis comme ça, et pourtant. 😅

 

4. Une frileuse inconditionnelle

  • J’ai toujours froid

Sans parler des problèmes de taille dans le sens propre du terme, il y en a un autre qui vient se “fourrer”😆dans mes fringues. Oui, je suis une éternelle frileuse et en la matière on peut difficilement faire pire. Toutes les personnes qui me connaissent le savent. J’ai tout le temps froid, par tous les temps et saisons. J’ai même été vivre dans des pays très chaud comme le Mexique…  Et bien même là-bas quand il fait 35° ou 40° en journée, le soir, lors de mes sorties nocturnes (bar, restos, promenade…), je prends toujours un petit pull et pas trop fin sait-on jamais ! Je ne l’utilise pas forcément à chaque fois MAIS… il faut mieux être prudente. Desfois que le temps se mette à changer brusquement sans avoir pensé à me prévenir. Ou si un resto se met en tête d’augmenter sa clim pour bien me faire comprendre que j’avais raison.

  • La peur constante d’avoir froid

Exemple de discours une fois la porte de la maison claquée à chacune de mes sorties :

Ah mince, il faut que j’y retourne j’ai oublié mon pull. Je vais me les geler !

Et là, bien évidemment on me rétorque “mais tu es complètement folle” – “mais ça va pas bien dans ta tête” ! Dixit : mon mari et mes filles. Inutile de vous préciser que même en pleine journée, en été, où que je sois, je prends toujours une laine pour aller faire mes courses. Il fait tellement froid dans les surpermarchés en plein été, que j’ai l’impression qu’ils ont fait de tout le magasin un rayon frais géant.

CONCLUSION de mes problèmes de taille

Vous comprenez maintenant pourquoi ses problèmes de taille ne m’ont pas aidés à étoffer mon style vestimentaire depuis le début de ma vie. Il est donc temps maintenant de mettre en pause l’éternel look street wear mal taillé, chaud et confortable et de vous montrer mes nouveaux goûts en la “matière“. Et, surtout, de vous expliquer comment je fais pour trouver chaussure à mon pied à chaque sortie shopping. Tout en misant sur le confort, la chaleur mais en y rajoutant du style car, oui, c’est quand même possible.

Et vous ? A partir de quelle période de votre vie, vous êtes-vous intéressées à la mode ?

Comme moi, avez-vous rencontrer des difficultés quelqu’elles soient pour vous habiller ?

Est-ce que vous vous reconnaissez dans certains de mes problèmes de taille ?

Vous pouvez regarder ma vidéo plus détaillée au sujet de cet article et pensez à réagir directement sur ma chaîne youtube.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *